Qui sommes-nous?

Nous sommes Céline et Cédric, deux belges d’une trentaine d’années. Fin 2017, nous nous sommes installés au Sénégal avec nos deux enfants, Rose (4 ans) et Justin (20 mois).

Céline Bastin
Marketing et catalogue

Très jeune déjà, je suis tombée sous le charme de l’Afrique. A 18 ans, je suis partie vivre 6 mois au Ghana. Ce voyage m’a énormément apporté humainement et a, en quelque sorte, guidé mes choix de vie. J’ai ensuite suivi des études en Socio-anthropologie du Développement à l’Université de Liège.

Au sein de Mama Akua, je m’occupe du catalogue produits en rencontrant producteurs et artisans, de la communication et du marketing.

Cédric Hardy
Logistique et gestion

Un Master en Sciences Mathématiques en poche et coach en entrepreneuriat, je m’occupe de la logistique et des chiffres avec lesquels j’adore jongler. Je me charge aussi de la prospection des boutiques.

Vivre au Sénégal cultive ma curiosité des autres. Je savoure ce moment de vie : les rencontres, la plongée en soi-même, les découvertes, les expériences. 

Après différents voyages en Europe et en Afrique, notre envie a été de s’installer avec nos deux enfants dans un pays d’Afrique. Notre choix s’est porté sur le Sénégal. 

Nous y avons rencontré des personnes talentueuses et créatives, dotées de savoir-faire ancestraux. Quelle réjouissance!

Notre première envie a été de faire découvrir ces produits de qualité à un public n’y ayant pas accès.

Nous avons aussi été rapidement sensibilisés aux difficultés que pouvaient rencontrer les artisans: leur condition de vie précaire, la vie dans des villages éloignés, le problème d’écoulement de la production. Nous avons donc voulu aller plus loin : concrétiser un projet de coopération international et faire de notre envie de partage un réel commerce équitable. Mama Akua est née.

Pour les plus curieux, “Akua” est le prénom que mes parents d’accueil ghanéens m’ont donné lorsque j’ai vécu au Ghana. Traditionnellement, il est attribué aux filles nées un mercredi.

Notre approche et nos valeurs

Qualité

Nous garantissons des produits de grandes qualités. Nous les sélectionnons avec soin et exigence. Pour cela, nous allons à la rencontre des producteurs et artisans et travaillons en collaboration avec ceux-ci. Nous voyons et touchons nos produits. Et derrière chaque produit, qui est unique, il y a un nom, une histoire que nous connaissons et que nous vous transmettons.

Éthique

Nous travaillons avec des artisans africains et nous nous montrons attentifs à leur offrir des conditions de travail optimales.

 

Production du DOUWE

Céline accompagne les dames d’un village tressant le Douwe

 

  • Un environnement de travail favorable : nos artisans travaillent dans leur village d’origine, entourés de leurs familles et amis.
  • Une rémunération décente: ce qui leur permettre la concrétisation de réels projets (achat bétail, stock de nourriture, construction de bâtiments).
  • La valorisation d’un savoir faire ancestral: les produits sont faits-main avec une technique transmise de génération en génération.
  • Des rapports commerciaux basés sur l’honnêteté, le dialogue, la transparence et le respect.

Le commerce équitable, c’est aussi être attentif à ses clients, VOUS ! Nous nous efforçons donc à vous offrir le meilleur.

  • Des produits de qualité: des produits qui ont pris le temps d’être bien fait, avec de belles matières, des matières naturelles ou recyclées,
  • Des prix justes : chaque intermédiaire de la chaîne prend une marge pour son travail. Mama Akua veille à ce que cette marge soit juste pour tous.
  • Réduire au maximum notre impact sur l’environnement en vous envoyant, quand cela est possible, nos produits dans des contenants recyclés et recyclables, et protégés avec des matériaux de calage totalement naturels et issus de ressources renouvelables (flo-pak NATURAL).

 

Commerce équitable

Des échanges optimisés du début à la fin de la chaîne

Impact de vos achats

Les avantages et bienfaits d’un modèle économique éthiques sont nombreux :

 

Nouvelle construction

Contents d’apporter notre pierre à l’édifice

  • Sous l’arbre du village : les artisans travaillent sous l’arbre dans leur village auprès de leur famille (pas besoin de se serrer dans une usine loin de chez soi).
  • Money money : les artisans reçoivent une rémunération pour chaque panier tressé. Cette rémunération se veut décente et valorisante pour le travail réalisé.
  • Combattre l’exode rural : en pérennisant et développant leur activité, cela offre de nouvelles opportunités d’emploi à la jeunesse dans les villages.
  • Vive la solidarité africaine : Ces rentrées d’argent régulières permettent aux artisans de subvenir à leur besoin, à ceux de leurs enfants, et de les partager avec la collectivité. C’est ainsi que nous voyons dans un même village, l’apparition de bétails (là où il y avait 2 vaches, il y en a 5), le remplissage régulier des jarres d’eau et la construction de murs.