Durant notre séjour au Sénégal, nous avons rencontré des personnes inspirantes, créatives et bourrées de talent. Nous avons à cœur de vous les présenter.

Nous voulons aussi valoriser leur-savoir parfois insoupçonné et ce que peut offrir de plus beaux l’Afrique.

Bon voyage au travers de leur histoire !

Fatima JOBE (Sénégal)

Paniers en roseaux

Les panier en roseaux, faits à la main, sont issus d’un savoir-faire ancestral transmis de mère en fille. Fatima Jobe l’a valorisé et professionnalisé de manière très humaine.

Fatima JOBE est sénégalo-gambienne d’origine et architecte de profession.

  1. Elle VALORISE et PROFESSIONNALISE une tradition féminine qui existe depuis des siècles et qu’on voit beaucoup au Sénégal: les paniers tressés.
    Elle l’a professionnalisé en organisant 11 villages avec 165 dames qui travaillent le tressage de paniers.
  2. Elle améliore la QUALITÉ et apporte une réelle plus-value aux paniers.
    Elle ramène les paniers dans son atelier à Dakar, où, avec son équipe, elle:
    • améliore la qualité du tissage en resserrant les fibres végétales, pour que le panier à long terme ne bouge pas. Si il le faut, elle défait le roseau et recommence le tressage.
    • ajoute une finition en cuir souple ou en tissu bogolan (tissu coton du Mali)
    • développe de nouveaux designs et prototypes.
  3. VISION GLOBALE
    Au delà de la qualité de son travail, ce qu’on apprécie beaucoup chez Fatima est son approche globale. Car elle s’intéresse d’abord à l’humain.
    • Elle organise des formations en
      • alphabétisations pour les personnes avec qui elle travaille,
      • vannerie pour les jeunes des villages.
    • Elle se soucie de l’hygiène. A chacun de ses passages aux villages, elle amène du savon. Car une mauvaise hygiène est vecteur de maladie.
    • Pour les femmes plus âgées, elle propose un système de paiement mensuel.
    • Il n’y a pas de travail d’enfant.
    • Elle paie un salaire décent aux dames. Au village, on assiste à de réels changements et évolutions (plus de bétails et de constructions).

Comment s’organise la production et l’exportation des paniers?

EXPLICATION:

  1. Les personnes récoltent le roseau et le font sécher
  2. DANS LES VILLAGES
    • Fatima organise la production dans plusieurs villages.
    • Les artisanes tressent les paniers. Fatima a placé à la tête de chaque groupement de femmes une coordinatrice. Un village a son propre modèle de panier. Toutes les semaines, Fatima va dans les villages suivre l’évolution du travail, amener du savon et s’assurer que tout se passe bien.
  3. DANS L’ATELIER À DAKAR
    • Les dames vérifient la qualité et réparent le panier si nécessaire.
    • Les maroquiniers travaillent le cuir et le posent sur chaque panier.
  4. EXPORTATION
    • Mama Akua ouvre le marché belge aux travailleurs africains.
    • Un échange à double sens: les boutiques belges ont le plaisir de découvrir et de profiter d’un savoir-faire africain extraordinaire et les artisans ont l’opportunité de vendre sur des marchés malheureusement peu accessibles.

MOOGOO, Pascal Wangraoua et Ousseni Ouattara (Burkina Faso)


Produits en baril de pétrole et figurines en bougie de voiture


Notre collection d’accessoires en métal et bougies de voiture est fabriquée à base de matériaux recyclés. Cette seconde vie nous la devons à un partenariat entre Eliott Martin (Moogoo) et des artistes burkinabés de talent.


Moogoo est né d’une rencontre entre des artisans, designers et artistes d’un talent et d’une créativité surprenante souvent décalés. Or, ces artistes rencontrent de nombreux freins à la diffusion de leur créations hors de leur frontière du fait d’un manque d’information et d’un manque de financement.

La collection d’accessoires en baril est le fruit de la collaboration entre Moogoo et les artisans Pascal Wangraoua et Ousseni Ouattara du Burkina Faso. Ensemble ils travaillent à la créations d’ accessoires décoratifs et de mobiliers uniques et designs, fabriqués grâce à la récupération de barils de pétrole.

L’industrie minière et pétrolière est grande consommatrice de ces barils qu’il est possible d’acheter à des revendeurs. Cette matière première permet de créer des produits originaux très colorés.

Chaque produit est fait à la main ,soit par martelage , soudure, et/ ou meulage dans l’atelier de Pascal et Ousseni que Moogoo a financé.

Moogoo travaille depuis 2013 avec Pascal et Ousseni. Ils entretiennent ensemble des relations personnelles. Eliott Martin de Moogoo fait, de manière continue, un suivi afin que les conditions de travail, la sécurité et le revenu de ses partenaires soient dignes et en constante amélioration.

L’objectif de Moogoo est de fixer un maximum de la valeur ajoutée au Burkina Faso. Pour cela, ensemble, ils utilisent uniquement des ressources locales et à 90% recyclées. Ils transforment ces matières sur place. Ceci afin d’ offrir des produits 100 % Burkinabés et des revenus importants aux artisans et designers.

HOURIA SAMMARI ET NAWAL MERABET (Sénégal)

Housses de coussin

Les housses de coussins, tissées à la mains, nous les devons à des maîtres tisserands et artisans d’exception . Un travail menacé de disparition et revalorisé par deux amies d’origines algériennes, Houria Sammari et Nawal Merabet.

La première vit au Sénégal et la seconde en Afrique du Sud. Elles ont eu la brillante idée de revisiter et de remettre au goût du jour le pagne tissé – un tissu luxueux et traditionnel des tribus Manjaks du sud du Sénégal.

En créant leur marque Tisserand en 2018, elles ont réussi à valoriser des tissus africains en alliant à la perfection raffinement, élégance, modernité à de l’art ancestral. Elles sélectionnent les plus beaux tissus (lin, cuir, pagne) et sont attentives aux finitions de chacun de leurs produits.

Derrière ces objets de décoration d’intérieur, il y a bien plus que de l’esthétique. Il y a une volonté de préserver ce métier d’exception menacé de disparition, des emplois créés et une amélioration considérable des conditions de vie des artisans grâce aux revenus réguliers.

En voilà donc un achat chic et éthique!